Total Recall, l’autobiographie d’Arnold Schwarzenegger

Total Recall, l’autobiographie d’Arnold Schwarzenegger

Avant de pouvoir devenir le Président des États-Unis, Arnold Schwarzenegger nous partage ses secrets de réussite dans les domaines qu’il a conquis : bodybuilding, business, cinéma et politique.

Le livre en une phrase : Répétitions, répétitions, répétitions. Entraine-toi encore et toujours pour t’améliorer. Ajoute des kilomètres au compteur pour prendre de l’avance sur la concurrence.

Mon avis : J’ai lu les milles vies d’Arnold en une journée, tellement le récit de sa vie est prenant et varié. À l’image de ses films, Arnold est un homme d’action. Son histoire le montre toujours à son avantage, mais il faut reconnaitre que le Terminator sait comment nous motiver à nous bouger nous aussi.

Lu en : novembre 2016

Liens Amazon :
en français : Total Recall par Arnold Schwarzenegger
en anglais : Totall Recall by Arnold Schwarzenegger


Mes notes

À quoi bon être sur cette Terre si c’est pour être comme n’importe qui d’autre ?

Il n’y a pas de raccourci. Tout est répétitions, répétitions, répétitions.

Depuis mes débuts dans le bodybuilding, j’ai appris que tout est répétitions et kilométrage. Plus tu skies de kilomètres, plus tu deviens un bon skieur. Plus tu fais de répétitions, plus ton corps s’améliore.

Si tu veux transformer ta vision en réalité, tu dois te donner à 100 % et ne jamais arrêter de croire à ton rêve.

Répétitions, répétitions, répétitions.

Ne t’aventure pas là où il y a foule. Va là où l’espace est vide. Même si c’est plus dur d’y arriver, c’est là où est ta place et c’est là où il y a moins de compétition.

Ma définition de la vie est de toujours vivre avec effervescence. C’est la différence entre vivre et exister.

J’étais très heureux de pouvoir me permettre de dire non (à des rôles classiques de videurs proposés aux bodybuilders). Avec les revenus de mes entreprises, je n’avais pas besoin de gagner de l’argent en tant qu’acteur. Je n’ai jamais voulu être dans une position financière vulnérable, où j’aurais dû prendre un rôle que je n’aimais pas.

Chaque fois que je terminais de tourner un film, je sentais que mon travail n’était fait qu’à moitié. Chaque film devait être apporté à son public. Tu peux avoir le meilleur film au monde, si tu ne l’apportes pas à ses spectateurs, si personne n’est au courant qu’il existe, tu n’as rien.


En savoir plus

Si vous souhaitez acheter Total Recall d’Arnold Schwarzenegger (ou sa version anglaise), je vous invite à utiliser mon lien affilié ci-avant. Vous payerez le même prix, tout en soutenant mon travail sur Explore Life.

Pour recevoir les futurs résumés de livres par email, rejoignez la newsletter (un email par semaine maximum).

Merci d’avance !

VOUS AIMEREZ AUSSI :