Simplifier sa vie digitale

Je gagne ma vie grâce à Internet et pourtant j’avais envie de passer moins de temps devant l’écran. Du moins, optimiser ma vie digitale.

Le digital nous apporte de réels plus et nous simplifie la vie. Mais j’avais tendance à passer plus de temps en ligne que nécessaire : du temps perdu que j’aurai pu consacrer à plus important.

Limiter une chose, même la plus attractive, est parfois nécessaire pour mieux en profiter.

Ma vie digitale était désorganisée et pouvait rapidement empiéter sur le reste. Je devais reprogrammer mes activités digitales dans mes habitudes.

Alors comme je l’ai fait pour réduire mes possessions ou mes engagements, j’ai appliqué les principes du minimalisme à ma vie digitale.

Et vous savez quoi ? Ça fait du bien !

Qu’ai-je gagné en simplifiant ma vie digitale ?

Concentration – Dans mon activité professionnelle, je suis dans un flow : un courant dont je ne dévie plus inconsciemment, jusqu’à terminer mes tâches. Dans ma vie personnelle, le digital est un outil (et non plus une distraction) pour des relations authentiques.

Temps – Je maitrise mon temps et n’en perds plus à répondre à des interruptions, à chercher un document dans mes fichiers et à cliquer sur des liens non prévus (pour me retrouver à regarder des heures de vidéos).

Sérénité – Le calme, la liberté et l’espace… Au revoir le stress de répondre aux emails d’une boîte bien remplie.

 

Le minimalisme digital

Pour minimaliser ma vie digitale, j’ai décidé de m’appuyer sur trois leviers :

Limiter ce que je possède – C’est facile de limiter ses possessions quand on parle d’objets matériels. Mais le stockage est presque illimité pour l’immatériel (documents, photos, vidéos, fichiers). Alors, garder uniquement l’important sur son disque dur permet de créer de l’espace et de retrouver ce qui a de la valeur.

Limiter les distractions – Combien reçoit-on de notifications par jour ? Toutes ces interruptions, ajoutées aux nombreuses icônes sur le portable ou l’ordinateur, déviaient mon attention de mon objectif. Avoir trop de choix nous entraine dans des spirales chronophages.

Limiter les canaux pour me contacter – La communication est un principal bénéfice du digital. Mais nous nous éparpillons vite sur tous les canaux possibles. Au final, nous courons à gauche et à droite pour être sûrs de ne rien manquer.

Pour minimaliser ma vie digitale, je devais revoir mon utilisation :
– des emails
– des réseaux sociaux
– du téléphone
– de l’ordinateur
– d’Internet

J’ai listé point par point l’ensemble de mon système pour une vie digitale plus simple.

Attention !

Certains diront « Mais pourquoi réduire, supprimer ou limiter autant ? ». L’objectif n’est pas de se débarrasser de tout, mais de se débarrasser du superflu pour profiter de l’essentiel.

À vous de voir ce qui vous correspond et de commencer avec ce qui sera le plus facile. Concentrez-vous sur un pas à la fois. Avant même de vous en rendre compte, vous aurez parcouru une énorme distance !

 

Enfin libre de l’esclavage des emails

Une seule boîte email – Centraliser ses emails sur une seule adresse (ou du moins ses adresses au même endroit) facilite leur lecture et leur organisation.

Rester à zéro emails – L’objectif est d’avoir une boîte de réception vide. Avant, j’avais plusieurs centaines de mails. Aujourd’hui quand je me laisse aller, il y a 10 emails dans ma boîte de réception.

Arrêter le flux de nouveaux emails – Une majorité des newsletters n’apportent plus autant de valeur qu’à l’inscription. Les emails promotionnels ne sont pas indispensables pour faire de bonnes affaires (surtout avec les codes promos en ligne). Les notifications email de nos réseaux sociaux sont inutiles si on se connecte régulièrement (et encore moins utiles si on s’y connecte rarement). Se désabonner permet de diminuer le nombre d’emails entrants.

Garder les emails indispensables – Il y a quelques emails importants dont on ne peut se passer. Classez-les et supprimez les autres. Vous pouvez stocker l’information importante dans vos notes et supprimer l’email. Il y a beaucoup moins d’emails indispensables que vous ne le pensez.

Une nouvelle habitude pour les nouveaux emails – Quand un nouvel email arrive, il y a trois réactions possibles : 1) le supprimer 2) répondre de suite et le supprimer 3) le classer temporairement pour le traiter plus tard et le supprimer. Encore une fois, il y a moins d’emails indispensables que vous ne le pensez.

Consulter ses emails à certaines heures – Pour ne pas être tenté de rafraîchir votre boîte de réception toutes les heures, fixez-vous une heure. De préférence en fin de matinée ou de journée : quand vous avez effectué les tâches les plus importantes. Que les priorités des autres ne détrônent pas les vôtres.

Écrire des emails courts – Un email court appelle à une réponse courte qui sera plus rapide à traiter. Limiter le nombre de phrases, supprimer les mots inutiles et utiliser des mots courts permet d’aller au but avec clarté.

 

Réseaux sociaux

Choisir son réseau principal – Sur combien de plateformes ai-je un compte ? Combien m’apportent de la valeur ? Donnez la priorité aux réseaux que vous préférez. Gardez-en un sur trois et mettez les autres en veilleuse : à supprimer ou à laisser de côté sans y prêter attention.

Limiter les abonnements – La course au nombre est un piège. Mieux vaut un réseau solide et ciblé plutôt qu’un réseau énorme et dénué de sens. Sur chaque réseau, trier ses contacts et abonnements pour être sollicité uniquement par ce qui est intéressant et utile.

Supprimer ses amis Facebook ? – Certains le font pour les raisons évoquées juste au-dessus. Mais mon compte Facebook est un carnet d’adresses. Ce qui me gène sur Facebook, ce sont les actualités qui m’appellent à cliquer de profil en profil.  Arrêter de voir certaines actualités tout en restant amis est possible, en se désabonnant des contacts en question.

Archiver les conversations – Comme pour les emails, j’aime avoir une boîte de messagerie vide pour voir ceux à qui je dois encore répondre. Faites table rase de vos conversations en les supprimant ou en les archivant (les messages archivés sont non visibles, mais restent disponibles).

 

Un smartphone plus smart

Supprimer les applications -Un téléphone désencombré d’icônes est plus agréable à utiliser. À quoi bon garder une application qui ne me sert qu’une fois par an ? J’ai supprimé toutes les applications non utilisées dans les 6 mois précédents et que je ne prévoyais pas d’utiliser dans les 6 mois suivants. Au pire, combien de temps me faut-il pour la télécharger ? 2 minutes…

Supprimer les notifications -Les notifications tuent concentration et efficacité. Hormis les SMS, je ne reçois plus de notifications. Puisque je sais à quel moment je vais checker mes autres plateformes (email, Facebook, Twitter, Instagram), alors je n’ai plus à être tenté par une notification reçue au mauvais moment.

Trier photos et sons -Privilégier les souvenirs de qualité paie à court et à long terme. Une fois mon smartphone plein de photos, je les sauvegarde sur un disque dur. Mais ai-je vraiment envie de revoir 10 selfies ratés à la suite pour 1 seule bonne photo ? C’est tout un apprentissage pour prendre uniquement des photos intéressantes et ne garder que celles que je serai content de revoir dans 5 ans.

Effacer messages – Même politique que pour les emails. Une fois que j’ai répondu à un message, je le supprime de mon téléphone. D’accord, j’admets : je sauvegarde les messages mignons de ma femme dans un dossier spécial.

Répondre à certaines heures -Regrouper un type de tâches à traiter au même moment en augmente l’efficacité. Déterminer une plage horaire pour répondre à ses messages (SMS, réseaux sociaux) permet d’être libre de cette tâche le reste de la journée.

Se mettre en mode avion -Couper temporairement toute possibilité de contact permet d’être focus sur son activité et son objectif. Si je suis en session de travail, en rendez-vous avec un client ou en train d’écrire un article de blog, alors je mets mon téléphone en mode avion.

Mettre le téléphone à l’écart – Avec la famille, des amis ou même des inconnus, mettre son portable hors de portée ou en mode avion donne l’occasion de créer de beaux souvenirs et de bâtir des relations plus solides.

 

Ordinateur & Internet

Trier ses fichiers et nettoyer le bureau – Chercher un document introuvable : une perte de temps et une source de frustration que nous connaissons tous. Prendre le temps de trier et organiser ses fichiers n’est pas ce qui a de plus glamour, mais un système bien pensé et suivi est un investissement qui fait gagner du temps et qui diminue les sources de stress. Une des conséquences est un bureau propre et vide.

Supprimer les notifications – Moins d’interruption, plus de concentration et une journée plus productive : doit-on encore argumenter les bénéfices de la suppression des notifications ?

Minimiser le menu/le dock – Limiter les options permet de choisir la bonne plus facilement. Le menu ou le « dock » de mon ordinateur comportait par défaut 15 à 20 icônes. Après analyse, seulement 4 applications m’étaient utiles chaque jour. Aujourd’hui je gagne quelques microsecondes à les trouver plus vite à chaque utilisation.

Diviser le nombre de ses favoris – De même, combien de favoris sont utiles ? Notre navigateur propose automatiquement les favoris que nous visitons chaque jour. Pour ce qui est des favoris « je visiterai ce site plus tard », passez une journée à les visiter, ajoutez les informations cruciales dans vos notes et supprimez le site de vos favoris. S’il vous reste des favoris (pour quelque raison que ce soit), vous le(s) trouverez plus facilement.

Un seul onglet à la fois – J’étais un adepte du « Ouvrir dans un nouvel onglet » et je finissais par explorer 5 à 20 pages en même temps, chacune étant une porte ouverte sur d’autres pages. Se concentrer et ne garder qu’un seul onglet ouvert à la fois permet de rester concentré sur ce qu’on lit, écrit ou crée.

Travailler sans Wifi – Certaines tâches ne nécessitent pas Internet et les temps déconnectés sont les plus productifs. Mon activité consiste à communiquer sur Internet. Et pourtant j’ai décidé de travailler partiellement le Wifi coupé.

 

Garder le meilleur

J’ai beaucoup réduit dans ma vie digitale, mais dans un but : garder le meilleur et ce qui a le plus d’impact sur ma vie.

Je suis abonné à deux newsletters et une dizaine de chaines Youtube seulement. Mais je sais que ces abonnements m’apportent énormément de valeur aujourd’hui.

Rappelez-vous que le but n’est pas de tout supprimer. Le but est de supprimer le superflu pour faire place à l’essentiel.

Quelles sont les quatre choses les plus importantes pour votre vie ? Concentrez-vous là dessus.

 

Crédit photo : Jordan McQueen

 

VOUS AIMEREZ AUSSI CES MÉDITATIONS :