Le super-pouvoir de remettre à plus tard

Le super-pouvoir de remettre à plus tard

J’étais déjà doué pour repousser ce que je devais faire.
Alors pourquoi ne pas utiliser ce super-pouvoir pour rendre ma vie meilleure ?

Les super-héros ont pris le pouvoir à Hollywood. Il y a des super-héros de toutes sortes, pour que chacun trouve celui qui lui correspond. Il y a des pouvoirs de tous types, plus ou moins impressionnants. Il y a des films de super-héros de tous genres, à voir en fonction de son humeur.

Il y a toujours une partie du film que je préfère : quand le héros découvre son super-pouvoir. Le héros est d’abord surpris puis il commence à comprendre ce qui lui arrive (sans en parler à personne). Il va ensuite tester les limites de son pouvoir (ce sont souvent les scènes les plus drôles). Enfin, il décide dans quel but l’utiliser, en général pour changer le monde en bien.

On prend plaisir à suivre sa transformation, jusqu’au moment où cette joyeuse progression est menacée par le plan d’un super-vilain. On découvre alors avec effroi qu’il ne nous reste plus un seul popcorn à engloutir.

Parfois, le super-héros découvre son super-pouvoir et le considère comme une malédiction. Ce pouvoir lui gâche la vie. Mais petit à petit, il commence à accepter son sort et sa malédiction devient une chance de changer le monde.

J’ai un super-pouvoir.

Voilà, c’est dit ! Ça fait du bien de l’annoncer ouvertement et de ne plus le garder pour moi ! J’ai un super-pouvoir !

D’ailleurs, vous aussi vous possédez ce super-pouvoir. Je le sais et vous allez bientôt vous en rendre compte. Je vais vous aider à le maitriser pour changer le monde, du moins changer votre monde.

Quel super-pouvoir ?

Celui de remettre à plus tard.

 

Quand remettre à plus tard nous piège

Pas de substance radioactive, de savant fou ou d’histoire intergalactique à l’origine de cette faculté spéciale. Étonnement, vous et moi l’avons développé sans effort et nous préférons même nier son existence.

Il y a quelques mois, j’ai fait deux listes.

La première liste comprenait tout ce qui est bon pour moi : les choix et les activités qui me donnent de l’énergie, me font progresser ou améliorent ma vie.

Par exemple :
– boire de l’eau
– dormir plus de 7 heures par nuit, faire des siestes
– manger des légumes frais
– marcher 30 à 50 minutes dans la nature
– épargner une partie de mes revenus
– satisfaire mes clients
– lire des livres
– écrire mes pensées
– passer du temps avec mes proches
– rencontrer des personnes créatives

Dresser cette liste permet de faire le point sur ce que vous voulez privilégier. À chacun de faire la sienne, idéalement sur papier.

Mais chose étonnante, nous avons tendance à remettre à plus tard les éléments de cette liste, même si nous les savons être bonnes pour nous. Bonnes dès aujourd’hui et bonnes sur la durée.

Nous avons tendance à remettre à plus tard ce qui serait bon pour nous.

Quelques exemples :

– Chaque été, décider de se mettre au sport à la rentrée pour avoir de beaux abdos l’année suivante. Chaque hiver, se dire qu’il fait trop froid et décider de s’y mettre au printemps quand il fera meilleur.

– Se rendre compte qu’il faudrait mettre un peu d’ordre et de cohérence dans ses finances. Mais ce mois-ci, c’est déjà trop tard : il y a certaines dépenses à faire, alors on épargnera sur le salaire du mois suivant.

– Avoir des centaines d’idées de business et en parler à ses amis autour d’un verre. Mais les années passent et aucune entreprise n’est créée car l’on n’a même pas pris le temps de faire des recherches sérieuses.

– Devoir boucler ce dossier désagréable pour son travail ou ses études. Mais en calculant bien, se dire qu’on pourrait le commencer demain matin et tout de même le terminer à temps.

Parce que là tout de suite, tous les astres ne sont pas alignés pour le faire confortablement et sans difficulté. Ce sera sûrement plus simple dans ce futur que j’imagine paisible et parfait. Mais le chaos et les obstacles seront toujours de la partie, l’histoire se répète et je repousse encore un peu.

On connait tous au moins une personne qui annonce régulièrement de grands changements dans sa vie et qui sait ensuite très bien justifier pourquoi elle les remet à plus tard. Nous sommes parfois cette personne.

Êtes-vous doué pour retarder à ce qui serait bon pour vous ? Si oui, bravo ! Nous partageons la même capacité extraordinaire (je devais terminer cet article il y 3 semaines).

Oui, il a de quoi se réjouir !

Aujourd’hui, le but n’est pas de se débarrasser de cette façon de faire. C’est simplement ma manière de vous annoncer que vous possédez déjà le super-pouvoir de remettre à plus tard. Vous l’exercez presque tous les jours… et avec brio !

Félicitations !

À quoi bon me dites-vous ? Rappelez-vous : un super-pouvoir peut être vu comme une malédiction ou une incroyable opportunité…

 

Quand remettre à plus tard nous transforme

Avez-vous remarqué que les super-héros combattent les criminels, mais qu’ils délaissent totalement d’autres combats ? Ils s’engagent rarement à anéantir la faim dans le monde, les inégalités sociales ou les infections mortelles (imaginez les bandes-annonces !).

Comme un super-héros qui n’utilise pas ses dons contre certaines menaces, moi j’utilisais rarement le mien contre certains éléments de ma vie.

Je vous ai dit que j’avais fait deux listes.

La seconde liste comprenait tout ce qui est mauvais pour moi : les choix et les activités qui me volent de l’énergie, me font stagner/reculer ou n’améliorent pas ma vie.

Par exemple :
– manger gras, manger sucré
– boire trop d’alcool
– dépenser dans du matériel superflu
– regarder des vidéos sur Internet pendant des heures
– observer la vie de mes amis et de grands voyageurs sur les réseaux sociaux
– me coucher tard

Là encore, à chacun de dresser la liste de ce qu’il souhaite réduire ou éliminer dans sa vie.

Tous ces choix ne sont pas forcément mauvais, mais certains ne sont simplement « pas bons » parce qu’ils peuvent prendre trop de place.

En tout cas, ces activités ont toujours été épargnées par mon super-pouvoir. Il est rare d’avoir le réflexe de les remettre à plus tard.

C’est là que nous pouvons transformer notre vie.

Nous ne renonçons pas à notre décision de faire 100 pompes par jour. Cela serait trop triste. Nous la remettons à plus tard.

De la même manière, ne renonçons pas à nos « mauvaises » activités. Cela serait trop dur. Remettons-les à plus tard.

Je peux transformer ma vie en retardant ce qui n’est pas bon pour moi.

Quelques exemples :

– Être tenté de sortir son portable pour regarder quelques vidéos ou lire ses notifications, mais décider de terminer sa session de travail avant de s’autoriser ce petit plaisir.

– Vouloir s’acheter la nouvelle caméra haute définition pour se lancer plus sérieusement dans la photo, mais préférer s’entrainer avec son appareil photo actuel le temps de vérifier si c’est vraiment sa passion.

– Passer une bonne soirée au bar avec ses amis et décider d’attendre une dizaine de minutes de plus avant de commander un autre verre.

– Trouver irrésistible l’appel des M&Ms colorés, mais retarder leur disparition à ce soir après une bonne séance de sport.

Retarder ces choix est un principe puissant. Les fans de musculation remettent leurs envies de burgers et sushis à leur « cheat meal » de la semaine. Certains experts en finances personnelles conseillent d’écrire ses envies d’achats et d’attendre 30 jours avant de dépenser, pour voir si on en aura toujours envie.

Remettre à plus tard ce qui n’est pas bon pour moi est une stratégie gagnante… et simple à appliquer !

 

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

En soi, les super-héros et les super-vilains ont les mêmes pouvoirs. C’est leur manière de les utiliser qui les différencie. Nous aussi, nous pouvons apprendre à utiliser notre faculté spéciale pour notre bien.

Comment utiliserez-vous votre pouvoir ?

Notre version super-vilain veut la gratification instantanée : le plaisir maintenant et les efforts plus tard.

Notre version super-héros veut faire ce qui est bon de suite : les efforts maintenant et la satisfaction qui en découle après.

Super-vilain ou super-héros, quel camp choisissez-vous ?

Si cela vous rassure, rappelez-vous que vous possédez déjà votre super-pouvoir et que vous savez déjà l’utiliser efficacement. Il ne reste qu’à changer la cible sur laquelle l’exercer.

Laissez-moi vous prédire ce qui se passera si vous choisissez de retarder vos activités néfastes.

Soit vous n’en aurez plus envie. Par exemple, vous deviez manger vos M&Ms après votre séance de sport, mais vous vous êtes tellement défoulé qu’ils ne vous tentent plus du tout.

Soit vous ferez l’action sans culpabiliser. Par exemple, j’ai quand même passer plusieurs heures à regarder des vidéos sur Internet ce soir, mais qu’importe puisque j’ai terminé mon dossier important cet après-mdi.

Et dans tous les cas, vous musclez votre discipline. Apprendre à prendre l’habitude d’attendre 5 minutes de plus avant de commander aura un impact énorme sur votre volonté.

Vous savez déjà utiliser votre don. Servez-vous-en pour faire le bien. Le monde a besoin de vous. Vous avez besoin de vous.

 

Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous à ma newsletter. Je vous envoie un email chaque semaine avec de nouvelles idées pour devenir le capitaine de votre vie.

Merci aussi si vous partagez l’article à vos proches ou votre réseau.
J’ai aussi une page Facebook où je publie des contenus exclusifs.

VOUS AIMEREZ AUSSI :